Renforcer et mobiliser les acteurs de la prévention et de la promotion de la santé. Conférence Nationale de la Santé. Avis adopté en assemblée plénière le 8 février 2018

Informations
Année
2018
Auteur
Conférence nationale de santé - Parlement de la santé
Description
«Le 8 février 2018, la Conférence nationale de santé (CNS) a adopté en plénière un avis concernant la prévention et promotion de la santé (PPS).
Alors que la stratégie nationale de santé inscrit comme un des axes prioritaires l’orientation de notre système de santé vers la prévention, la CNS poursuit sa réflexion sur les modalités opérationnelles permettant d’atteindre cet objectif, tout en réduisant les inégalités sociales et territoriales de santé.
En effet, les acteurs de la promotion de la santé sont peu connus et reconnus, souvent même invisibles aux yeux des autres acteurs de santé. Ils sont dispersés, trop souvent mis en concurrence, fragilisés par des financements annuels non pérennes, sans visibilité de moyen terme. L’absence de référentiel de compétences en matière de promotion de la santé est un des obstacles à un recours adéquat aux bons acteurs, au bon moment, pour les bonnes politiques.
A partir de ces constats partagés par les acteurs et les financeurs, confirmés au travers d’un questionnaire diffusé auprès de ses membres, la CNS formule plusieurs recommandations :
  • le changement de paradigme permettant à la promotion de la santé d’être le cadre de référence des politiques de santé ;
  • le renforcement des acteurs de ce champ ;
  • l’importance du niveau local.»
Vague Sommaire
Résumé de l’avis
  • I : Préambule
  • II : Recommandations transversales pour un changement de paradigme
  • III : Renforcer les acteurs de la promotion de la santé et de la prévention : formation, référentiels de compétences et des métiers
  • IV : Optimiser la mobilisation des acteurs dans la PPS et responsabilisation populationnelle des acteurs
  • V : Définir des modalités de financement en accord avec la priorité donnée à la PPS
En savoir plus : Renforcer et mobiliser les acteurs de la prévention et de la promotion de la santé. CNS. Février 2018