Vigilance : Circulation d’une substance non identifiée à risque mortel. Communiqué de presse de l’ARS La Réunion. 08 septembre 2023

“L’ARS a été alertée par les dispositifs d’addictovigilance et de toxicovigilance de la circulation de substances non encore identifiées ayant entrainé des overdoses très graves et/ou mortelles à La Réunion. 3 personnes sont décédées et 6 ont été hospitalisées en réanimation. D’après les premières investigations menées, il s’agirait d’opiacés de synthèse 500 fois plus puissants que l’héroïne.”

“Le préfet de La Réunion et le directeur général de l’ARS recommandent la plus grande vigilance aux consommateurs de tabac et de produits de synthèse.”

Dans son communiqué de presse, l’ARS fait un point de la situation, adresse des recommandations aux consommateurs et à l’entourage, et informe des professionnels ayant reçu des informations sur la situation et la conduite à tenir.

Information aux structures accueillant des publics possiblement concernés par cette alerte 

– Différentes dénominations peuvent être utilisées par les usagers pour chacun de ces produits : Ils peuvent avoir des mentions nouvelles mais aussi être appelés par noms « usuels » tels que « chimique, » « B13, « lédou », etc.

 – Ils peuvent se présenter sous différentes formes et différentes couleurs : en cigarette, en pâte, en poudre, en comprimés

 – Ils peuvent être intégrés dans les préparations habituelles : une cigarette ou pâte de chimique, mélangé à une poudre (cocaïne, comprimés écrasé), etc.

 – Aucun profil de consommateur particulier n’est concerné, chaque consommateur de produits psychoactif doit donc être informé

Nous vous invitons à en informer les usagers que vous accompagnez, et échanger avec eux sur les effets de ces produits. Il est également important de rappeler quelques mesures de réduction des risques et des dommages communes à l’ensemble des substances psychoactives :

 – Eviter d’expérimenter de nouveaux produits

 – Être conscient que ces nouveaux produits pourraient se trouver mélangés à d’autres substances que vous pensez connaître

 – Acheter auprès de vendeurs de confiance

 – Si cela est possible, faire analyser le produit avant sa consommation (voir contact dispositif SINTES)

 – Eviter de consommer tout seul, consommer avec une personne de confiance qui peut vérifier régulièrement que vous allez bien

 – Eviter les mélanges et associations de différents produits

 – Consommer de très petites quantités de produits

 – Avoir de la naloxone à portée de main : elle est disponible en pharmacie, dans les CSAPA. Elle peut être utilisée même en cas de doute sur le produit consommé

 – Si des symptômes inhabituels apparaissent, dont une détresse respiratoire : en parler à un médecin ; le médecin est soumis au secret médical, il n’y aura pas de conséquence judiciaire. Idem pour les secours (SAMU, pompiers)

 

Pour signaler des cas et demander des analyses de produit, n’hésitez pas à contacter les référents sur le territoire :

Dispositif TREND-SINTES (SAOME)

  • Collecte et analyse de produits
  • Veille et information précoce concernant les usages de produits psychoactifs

Elodie Auzole : e.auzole@saome.fr – 06 92 64 98 88 

CEIP-A de Bordeaux

  • Signale d’un cas d’addictovigilance
  • Poser une question sur un produit

ceip.addictovigilance@u-bordeaux.fr – 05 57 57 15 61